Vitrage auto

Sommaire

Le vitrage feuilleté offre une meilleure sécurité.

L'automobile est constituée d'un moteur, de pneus, d'une carrosserie, mais aussi d'un autre élément incontournable qui est le vitrage auto.

Qu'est-ce que le vitrage auto ?

Le vitrage auto fait partie intégrante d'un véhicule. Cependant, le vitrage automobile a évolué au fil du temps et grâce à son avancé technologique, il prend dorénavant en compte la sécurité des passagers.

En effet, depuis 1983, tous les pare-brise doivent être en vitrage feuilleté (ou verre laminé).

Avant cette date, ceux-ci étaient en verre trempé (monobloc) et composés d'une seule feuille et même feuille de verre (de 3 à 6 mm) trempé, ce qui veut dire que les vitrages en verre trempé étaient résistants, mais très sensibles aux différents impacts.

Types de vitrage auto

Il existe plusieurs types de vitrage auto :

La lunette arrière ou les vitres latérales des véhicules sont encore, pour beaucoup d'entre elles, équipées de verre trempé. Cependant de nombreux constructeurs commencent à privilégier le verre feuilleté pour ce type de vitrage auto.

Vitrage auto : qu'est-ce que le gravage antivol ?

Le gravage antivol a pour objectif de marquer le vitrage de manière indélébile. Cela se fait par un procédé de sablage au travers d'un pochoir.

Les vitres sont donc gravées avec les 8 derniers chiffres du numéro de série du type du véhicule. La solidité du vitrage n'est pas altérée.

Il faut savoir que beaucoup de compagnies d'assurance vous demanderont ce marquage pour assurer votre véhicule.

Dégâts rencontrés sur le vitrage auto

Un accident, un petit incident ou encore le vandalisme permettent de rencontrer des dégâts plus ou moins anodins sur le vitrage auto, à savoir :

Dans tous les cas, il est vivement recommandé de bien connaître le contrat d'assurance automobile que vous avez souscrit auprès de votre assureur : y a-t-il une franchise, le contrat prend-il en compte la garantie bris de glace. La prise en charge et le remboursement en dépendront.

Vitrage auto : qu'en est-il de la législation ?

Il existe une législation sur le vitrage des véhicules qui a pour principal objectif de ne pas réduire ou déformer la visibilité du conducteur. Cette réglementation a été complétée par un décret du 13 avril 2016, entré en vigueur au 1er janvier 2017, en matière de transparence des vitres des véhicules.

Le non-respect de ces règles constitue une contravention de 4e classe (passible d'une amende de 135 euros et d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire).

Les textes de loi concernant cette interdiction sont les suivants.

Article R316-1 du Code de la route

« Tout véhicule à moteur, à l'exception des véhicules et matériels agricoles dont la vitesse maximale n'excède pas 40 km/h ou de travaux publics, doit être construit ou équipé de telle manière que le champ de visibilité du conducteur, vers l'avant, vers la droite et vers la gauche soit suffisant pour que celui-ci puisse conduire avec sûreté.»

Article R316-3 du Code de la route

« Toutes les vitres doivent être en substance transparente telle que le danger d'accidents corporels soit, en cas de bris, réduit dans toute la mesure du possible. Elles doivent être suffisamment résistantes aux incidents prévisibles d'une circulation normale et aux facteurs atmosphériques et thermiques, aux agents chimiques et à l'abrasion. Elles doivent également présenter une faible vitesse de combustion.

Les vitres du pare-brise et les vitres latérales avant côté conducteur et côté passager doivent en outre avoir une transparence suffisante, tant de l'intérieur que de l'extérieur du véhicule, et ne provoquer aucune déformation notable des objets vus par transparence ni aucune modification notable de leurs couleurs. La transparence de ces vitres est considérée comme suffisante si le facteur de transmission régulière de la lumière est d'au moins 70 %. En cas de bris, elles doivent permettre au conducteur de continuer à voir distinctement la route.

Toute opération susceptible de réduire les caractéristiques de sécurité ou les conditions de transparence des vitres prévues aux alinéas précédents est interdite. »

Article R316-4 du Code de la route

« Le pare-brise des véhicules à moteur, à l'exception des cyclomoteurs à deux roues, des cyclomoteurs à trois roues non carrossés, des quadricycles légers à moteur non carrossés, des motocyclettes, doit être muni d'au moins un essuie-glace ayant une surface d'action, une puissance et une fréquence suffisantes pour que le conducteur puisse, de son siège, voir distinctement la route.

Le pare-brise doit également être équipé d'un dispositif lave-glace. »

Article R316-6 du Code de la route

« Tout véhicule à moteur, à l'exception des véhicules et appareils agricoles n'ayant pas de cabine fermée, doit être muni d'un ou de plusieurs systèmes de vision indirecte, disposés de façon à permettre au conducteur de surveiller de son siège la route vers l'arrière du véhicule quel que soit le chargement normal de celui-ci et dont le champ de visibilité ne comporte pas d'angle mort notable susceptible de masquer un véhicule s'apprêtant à dépasser.»

Article R412-6 du Code de la route

« Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l'apposition d'objets non transparents sur les vitres. »

Nouveau call-to-action

Aussi dans la rubrique :

Le vitrage auto

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider